Centre lauviah
Médecines douces et arts divinatoires à Pujaudran
Centre lauviah
Médecines douces et arts divinatoires à Pujaudran

Centre lauviah, médecine douce à Pujaudran

Médecines douces

Le bien-être : un élan national

A l'heure où de moins en moins de traitements sont remboursés, où la chimie effraye, les français se dirigent de plus en plus vers les soins et les produits alternatifs.
Il va de soit que cet engouement ne doit se faire n'importe comment. Les plantes sont des produits actifs, et ne sont pas dénués d'effets secondaires. Il est très important de s'informer correctement avant de s'automédiquer. Même si elles soulagent plusieurs maux, les thérapie alternatives doivent rester un complément de la médecine conventionnelle.
Nous prodiguons des conseils en phytothérapie et aromathérapie car nous avons des formations avec des laboratoires français conventionnés. Les végétaux nous aident à apporter à l'organisme ce que les soins énergétiques ne peuvent vous transmettre comme : les oligo-éléments, les minéraux, et les vitamines. La complémentarité de nos soins se fait en bonne intelligence et respect de vos soins médicaux. Nous informons et transmettons notre savoir grâce à nos ateliers.

L'Aromathérapie

Qu'est-ce que l'aromathérapie ?

Les huiles essentielles ne contiennent pas de corps gras. On obtient par la distillation la sécrétion naturelle élaborée par le végétal et contenue dans les cellules de la plante, soit dans le calice, la tige, l'écorce ou tout autre partie de la plante. Cette méthode se fait avec un alambic, le procédé relève de la distillation à la vapeur d'eau. Selon l'huile désirée, on prendra tout ou partie d'une plante spécifique pour en extraire la quintessence, la structure biochimique, afin de la capturer à des fins médicales ou hygiéniques.

La composition des huiles essentielles est très complexe. Très volatiles, les huiles essentielles ne rancissent pas, sont solubles dans l'huile et dans l'alcool, mais pas dans l'eau.

Les huiles essentielles ont de multiples usages : le parfumage de l'air et du corps, les soins de la peau, l'harmonisation des plats cuisinés, et l'aromathérapie.

L'aromathérapie est une méthode médicale traditionnelle qui s'emploie soit par absorption par voie orale sous forme d'huile essentielle, soit par voie cutanée ou atmosphérique. L'effet peut être soit tonifiant, soit relaxant, ou purifiant, ainsi qu'un insecticide naturel dans le dernier cas. Les propriétés sont bien plus importantes dans l'assimilation des H.E. On retrouve une multitude de propriétés offertes par les huiles essentielles : antiseptiques, désinfectantes, bactéricides, ...mais aussi analgésiques, antalgiques (Camomille, Pin, Lavande, Menthe), tonifiantes (Menthe, Poivre noir, Romarin, Bois de santal, Sauge), calmantes (Camomille, Myrrhe, Orange), anti-inflammatoires (Citron, Encens, Géranium), régulatrices de l'organisme (Camomille, Lavande), cicatrisantes (Eucalyptus, Lavande, Hysope, Romarin), et bien plus encore.

Ne pas utiliser les H.E. sans connaitre leurs contraintes, savoir si elles sont assimilables par voie interne ou externe. Donc toujours demander le mode d'assimilation, ainsi que les dosages. Eviter l'aromathérapie chez les enfants de moins de 8 ans sans demander l'avis d'un spécialiste. Attention aux différentes variétés dans une même plante, selon que l'on utilise, la feuille, la fleur, la tige ou le fruit, ainsi que son origine qui peut varier.

TROUVER UNE HUILE ESSENTIELLE

BASILIC TROPICAL (ocimum basilicum feuilles)

Fatigue nerveuse, spasmes gastriques et intestinaux, l'allié de la digestion et aussi dans la perte de l'odorat dûe au coryza chronique, dépression, faiblesse des surrénales, troubles digestifs, flatulences, gastrites, ulcères.

BERGAMOTTE (Citrus Bergamia zeste)

Coliques intestinales, parasites intestinaux, manque d'appétit, digestion lente, flatulences, constipation, nervosité, insomnie, acné, eczéma, prurit, plaies.

CAJEPUT (melaleuca Leucadendron)

Diarrhées infectieuses, cystites, urétites, grippe, rhinopharyngite, dermatoses. Toutes les infections respiratoires et ORL, varices, hémorroïdes, protection cutanée avant l'application de radiothérapie.

CAMOMILLE ROMAINE (anthemis nobile plante)

Inappétence, migraines, névralgies faciales, troubles du retour d'age, digestions difficiles, ulcères d'estomac et intestinaux, dépressions nerveuses,douleurs lombaires, règles douloureuses...

CITRON (citrus Limonum Zeste)

Infections diverses, asthénie, rhumatismes, artériosclérose, varices, pléthore, circulation, calculs urinaires et biliaires, scorbut, insuffisance hépatique, hémorragies, asthme, bronchite, grippe...

CORIANDRE (coriandrum sativum)

Aérophagie, ballonnements, manque d'appétit, dyspepsies, fatigue, neurasthénie, dyspepsies, colites, fatigue, stress, anxiété et troubles nerveux.

CITRONNELLE (cymbopogon winterianos)

Faire des frictions contre les rhumatismes, calme les piqûres d'insectes, insomnie, nervosité, lenteur digestive et hépatique, troubles de la circulation

CYPRES (cupressus semperviens)

Hémorroides, varices, troubles ovariens, grippe, coqueluche, irritabilité, jambes lourdes, oedème des membres inférieurs, cellulite, règles difficiles, congestion, prostatite, fatigue nerveuse, toux persistante, énurésie.

ESTRAGON (artemisia dracunculus)

Digestion lente, hoquet, aérophagie, dystonies neurovégétatives, crampes musculaires, contractures, douleurs prémenstruelles, dysménorrhées, colites, asthme allergique et nerveux.

EUCALYPTUS GLOBULUS (eucalyptus g feuilles)

Bronchites, grippe, toux, colibacillose, cystites, diabète, bronchopneumonies, otites, sinusites, laryngites, dermites bactériennes et fongiques.

EUCAPLYPTUS RADIATA (eucalyptus r feuilles)

Voies respiratoires, grippe, tuberculose, rhumatismes, migraines, sinusites, rhumes, rhinites, otites, pneumonies, bronchites, toux, angine (de la gorge), fièvres tropicales, infections génito-urinaires d'origine virale (cystite), anti-inflammatoire

GENIEVRE (Juniperus communis)

Lassitude générale, infections urinaires, goutte, rhumatismes, calculs urinaires, tonique, digestif, cicatrisant, cellulite, arthrite, sciatique, névrites, antiseptique des intestins..

GERANIUM ROSAT (pelargonium Roséum)

Asthénies, calculs urinaires, ulcère gastrique, soins peaux acnéiques, mauvaise circulation, rhumatismes, mycoses des ongles, plaies, brûlures, eczéma, couperose, prévention des vergetures, bon pour l'arrêt du tabac.

GINGEMBRE (Zingiber officialis)

Inappétence, digestions pénibles, ballonnements, contre le mal des transports ( mer, air, terre), dyspepsies, aphrodisiaque, tonifiant, douleurs musculaires, arthrite, rhumatismes, toux, bronchite

ESTRAGON (artemisia dracunculus)

Digestion lente, hoquet, aérophagie, dystonies neurovégétatives, crampes musculaires, contractures, douleurs prémenstruelles, dysménorrhées, colites, asthme allergique et nerveux.

GIROFLE CLOUS (eugénia caryophyllus)

Douleurs et caries dentaires, hygiène buccale, asthénie physique et intellectuelle, pneumonie, bronchite, angine, névralgies dentaires, infections dentaires, urinaires et intestinales, maladies tropicales, mycoses cutanées, accouchement

LAURIER NOBLE (laurus Nobilis feuilles)

Infections ORL, sinusites, hépatite , arthrite, rhumatismes ostéomusculaires, contractures musculaires, fibromyalgie, dépression, peaux grasses, plaies, ulcères, aphtes, abcès dentaires, psoriasis, ulcères variqueux, folliculites, manque de confiance en soi, examens.

LAVANDE ASPIC (lavandula officinalis)

Mélancolie, neurasthénie, insomnie, migraines, leucorrhées (pertes blanches), prévention des maladies infectieuses, antiseptique, cicatrisante, piqûres, brûlures superficielles, eczéma, acné ....

MANDARINE (citrus reticulata)

Contre le hoquet, aérophagie, digestion difficile, anxiété, stress, insomnie, spasmes nerveux, calmante et sédative.

MARJOLAINE (Origanum marjorana)

Anxiété, fatigue générale, fatigue nerveuse, maux d'estomac, migraine, instabilité psychique, insomnie, spasmes respiratoires (toux asthme) et digestifs (aérophagies).

MENTHE POIVREE (mentha piperita plante)

Fatigue générale, ballonnements, spasmes gastriques, palpitations, vertiges, impuissance, indigestion, atonie digestive, coliques, furonculose, névralgies dentaires,

NIAOULI (melaleuca viridiflora)

rhinites, bronchites, cystite, urétite, rhume, laryngites,otite, tuberculose pulmonaire, coqueluche, rhinites, infections urinaires

OLIBAN (Baswellia carterii)

Antitoxique du foie, augmente les défenses naturelles, catarrhes bronchiques, grippe, crevasses, plaies superficielles, , puissant antiseptique

ORANGE (citrus sinensis)

Palpitations, insomnies, légèrement hypnotique et antispasmodique cardiaque, nervosité, aide la digestion, anti-rides

ORIGAN (origanum compacta)

Digestions lentes, aérophagie, bronchites chroniques, toux, asthme, lenteur digestive, circulation du sang

PALMAROSA (cympobogon martinii)

Tonique général, fatigue, atonie digestive, bactéricide externe, nutrition de la peau (acné, couperose), sinusites, otites, bronchites, cystites, vaginites, eczéma, mycoses cutanées et gynécologiques, sclérose en plaques, fatigue générale et cardiaque.

PAMPLEMOUSE (Citrus paradisii Z)

Pour digérer les graisses, anitseptique aérien

PATCHOULI (pogostemon cablin)

Cicatrisant, régénérant de la peau, anti-inflammatoire, eczéma, prurit, impétigo, dermatoses, séborrhée, acné

PERSIL (petroselinum sativum)

Antiseptique des voies génito-urinaire, facilite les règles. Règles douloureuses, leucorrhée.

PIN SYLVESTRE (pinus sylvestris)

Toutes les infections respiratoires et urinaires, inflammation des reins, infections en général, impuissance, rhumes, pneumonie, sinusites

ROMARIN (rosmarinus officinalis)

Faiblesse générale, perte de mémoire, asthme, cholestérol, foie, migraines, affections du système nerveux, vertiges, syncopes, hépatites, lithiase biliaire, ictères, grippe

SANTAL (santalum album)

Asthénie intellectuelle et sexuelle, cystite, colibacillose, prostatite, atonie digestive, ballonnements

SARRIETTE (satureia montana)

Stimule les fonctions intellectuelles, asthénie intellectuelle, digestion pénible, ballonnements, fermentations intestinales, abcès, furoncles, gastroentérite

SAUGE (salvia officinalis)

Tonique, stimulation des corticosurrénales, diurétique, antisudorale, déclanche les règles, asthénie, inappétence, bouffée de chaleur (ménopause), sueurs nocturnes.

SERPOLET (Thymus serpyllum)

Antispasmodique respiratoire et digestif, expectorant, toux, asthme, asthénies, anxiété, troubles nerveux, dyspepsies...

TEA TREE ou ARBRE A THE (melaleuca alternifolia)

Ami de la peau, mycoses des voies digestives et génitales, antiseptique, antiviral, antibactérien, mycoses, parasites, aphtoses, stomatites, ulcères bucaux, infections ORL et respiratoires, infections génito-urinaires, hémorroïdes, varices, anévrismes, fatigue physique et nerveuse, frilosité.

THUYA (thuya occidentalis)

Vermifuge, diurétique et sédatif urinaire, cystites, hypertrophie de la prostate, rhumatismes, parasites intestinaux, verrues, papillomes

THYM (thymus vulgaris)

Asthénie physique et psychique, affections pulmonaires, infections intestinales et urinaires, toutes les infections, parasites intestinaux, suppression accidentelle des règles, favorise le sommeil, équilibre neurovégétatif, toux, grippe, eczéma...

VERVEINE (lippia citriodora)

Digestion difficile, flatulences, atonie gastrique, angoisse, insomnie, dépression, agitation, zona, névrites, douleurs articulaires, ulcère gastroduodénal, insuffisance digestive.

YLANG YLANG COMPLETE (cananga odorata)

Hypertension, tachycardie, impuissance, frigidité, infection intestinale, régularise le rythme cardiaque, action hypotensive, aide à la cicatrisation, ongles cassants, cheveux secs, ternes ou fourchus...

LA PHYTOTHERAPIE

"Les plantes de cure ne nuisent jamais et soulagent toujours"
Maurice-Sylvain BINEAU

Pendant des millénaires, l'utilisation des plantes fut le principal recours de l'homme pour lutter contre la maladie. Ce fut aussi le seul point commun à toutes les grandes traditions médicales de notre planète : en Chine comme en Europe, en Océanie comme en Afrique ; sorciers, guérisseurs et médecins ont toujours su tirer partie des propriétés thérapeutiques des végétaux. Mais, peu à peu, on ne se contenta plus de préconiser l'emploi des plantes telles qu'on les trouvait dans la nature : pour pouvoir administrer aux patients sous des formes plus pratiques et plus efficaces, on se mit à en extraire les principes actifs ou alcaloïdes. Puis, à partir du XVIIIè siècle, le prodigieux développement de la chimie permit de fabriquer artificiellement des substances médicamenteuses dont l'indéniable efficacité entraîna peu à peu le déclin des vieilles recettes végétales : la thérapeutique de synthèse était née. Depuis quelques années, un nombre croissant de médecins et de pharmacologues redécouvrent avec intérêt la valeur thérapeutique et l'innocuité des extraits végétaux. Ainsi renaît la phytothérapie (du grec phuton, "plante") et l'une de ses branches principales, l'aromathérapie qui utilise les essences végétales. De nombreux végétaux furent de tout temps utilisés par les hommes, et cela de manière empirique.

En effet, les hommes n'avaient, à leur disposition, que peu de moyens pour se soigner, et ils avaient très tôt pris l'habitude d'aller récolter dans la nature ce qui était susceptible de les guérir. Les Égyptiens savaient utiliser de nombreuses médications tirées de plantes. Ils savaient anesthésier par des macérations de plantes dans des vins. Plus tard, de nombreux médecins firent état, dans leurs travaux, de plantes qu'ils utilisaient abondamment. C'est ainsi qu'Hippocrate mentionne plus de 250 plantes utilisées dans sa thérapeutique. Dioscoride en décrit, dans "de matéria médica", environ 800. Chez les Romains, Pline le Jeune, Caton l'Ancien firent état de nombreuses plantes et de leurs applications médicales.

" Le jardin est une officine dont nous devrions nous servir plus souvent" a sagement écrit Léon Binet.

Le malade qui souhaite aujourd'hui échapper à l'influence des médicaments de synthèse, se tourne vers un médecin qui a choisi de soigner par la Phytothérapie et l'Aromathérapie. La médecine par les plantes n'est en aucune manière un retour en arrière, vers un âge dépassé : le médecin dispose pour l'aider à établir son diagnostic, outre d'autres moyens d'origine naturelle, de tous les procédés habituels (prise de sang, radiographie, analyse d'urine...). Le but des principes actifs qui seront prescrits par la suite, est évidement le même que celui des médicaments chimiques. Mais, l'un est complet et bénéficie de la complexité élaborée par la nature, alors que l'autre est simple, ne bénéficiant que de sa virulence, qui peut devenir exagérée.

Le végétal pour agir complètement avec force et douceur à la foi, ce doit d'être entier, pourvu de tous ses éléments.

Le produit naturel, pour agir, comporte dans sa formule tout les éléments nécessaires à son action. Les différents facteurs se complètent, se renforcent ou se modèrent. Brièvement, il est facile de comprendre qu'un végétal étant formé de très nombreux constituants, plusieurs de ces derniers peuvent avoir chacun une action différente tels que :

  • stimuler,
  • tonifier,
  • être diurétique,
  • expectorant,
  • vomitif,
  • sudorifique,
  • antisudoral,
  • antispasmodique,
  • tonicardiaque,
  • vermifuge,
  • purgatif,
  • calmer les douleurs ou la toux,
  • modérer le système nerveux,
  • à une action antiseptique...

La liste serait trop longue sachant qu'à chaque maux un traitement devra être adapté aux besoins du corps pour renforcer ses propres défenses immunitaires naturelles, soit par les plantes, soit par des vitamines, des sels minéraux, des métaux ou des oligo-éléments.

On ne peut citer toutes les vertus et les utilisations des plantes mais voilà un bref descriptif des innombrables bienfaits que peut nous offrir mère nature.

LES DIVERS MODES DE PREPARATION ET D'UTILISATION DES PLANTES

Ils se présentent de différentes façons tels que :

- L'Alcoolat : Distillation de l'alcool sur une substance aromatique, en usage comme liniments, gargarismes ou collyres

- L'Alcoolature : Extraction du principe actif de la plante pour en permettre un dosage régulier.

- Alcoolé ou teinture alcoolique : Liquide obtenu par macération d'une plante fraîche dans une quantité d'alcool dont le poids est 5 fois celui de la plante.

- Les bains : Absorption par la peau des principes actifs déposés dans le bain. Traite les affections touchant tant le plan physique que psychique par l'intermédiaire de la peau et du sang qui absorbent les essences aromatiques.

- Les cataplasmes : Pâtes épaisses et humides, aux composants très variables et que l'on applique sur un point du corps.

- La décoction : Solution obtenue lorsqu'on fait bouillir assez longtemps une plante.

- Les essences : Extraits volatils, odorants et huileux, appelés également huiles essentielles. Ces essences sont extraites des différentes parties des plantes, le plus souvent par distillation.

- La fumigation : Est une inhalation purifiante par ses vapeurs médicamenteuses.

- Le gargarisme : Faire pénétrer un liquide (infusion, décoction...) dans la bouche, ou plus profondément dans la gorge, puis après un gargarisme plus ou moins prolongé on rejette le liquide.

- L'huile : Il s'agit d'une macération de plantes faite dans de l'huile.

- L'infusion (tisane) : Procédé d'extraction des principes essentiels d'une plante, qui consiste à soumettre quelques minutes, une ou plusieurs plantes à l'action de l'eau bouillante.

- L'injection : Liquide destiné a être introduit dans une cavité naturelle ou accidentelle à l'aide d'une seringue. - Le lavement : Technique consistant à injecter une quantité de liquide donné dans l'anus.

- La lotion : Préparation liquide obtenue par infusion que l'on utilise en lavage sur la partie malade.

- Le sirop : Dissolution de sucre dans l'eau à laquelle est incorporé le principe thérapeutique voulu.

- La teinture : Liquide obtenu par la dissolution des principes actifs de substances médicamenteuses dans un liquide convenable.

- Les PHYTOSTANDARD et les SIPF : Suspensions d'extraits fluides de plantes fraîches (SIPF = suspension intégrale de plantes fraîches)

 

Nous sommes un produit de la nature et nous devons retrouver en elle tous les principes actifs vitaux, nous permettant d'obtenir une bonne hygiène de vie et surtout un bien-être autant physique que psychique. De nombreuses nouvelles thérapies non agressives s'implantent dans la médecine du troisième millénaire, elles prennent de plus en plus d'envergure et leurs résultats bénéfiques vont leur donner une place de prestige. Il ne faut pas les négliger, de nombreux pays tel que l'Amérique, l'Allemagne..., l'ont compris et commencent à comprendre que l'homme n'est pas fait que d'une enveloppe charnelle, mais qu'il est à la fois un élément réactif à l'environnement, aux sensations, un être intuitif et pensant, un être d'énergie, intelligent et psychique. Il ne faut pas négliger ce "tout" de l'humain, mais essayer de s'en rapprocher pour comprendre la véritable nature de certaines maladies. On n'oublie pas de nommer l'importance d'autres médecines alternatives tels que : L'acupuncture, l'homéopathie, le Qi-gong, l'ostéopathie, l'oligothérapie, la vertébrotérapie, l'hypnose, la sophrologie, la balnéothérapie, la climatologie, la musicologie, le yoga, l'héliothérapie, l'iridologie, la métallothérapie, la relaxation, les massages, la thalassothérapie.... Le talent du thérapeute sera le seul à les rendre le plus efficace possible. Il est évident que la gamme de thérapie proposée dans notre centre est loin d'être complète, mais il en va de soit, que pour un meilleur confort du patient des solutions lui seront présentées pour palier au mieux à ses maux, ceci en nous associant amicalement avec des thérapeutes de toutes médecines parallèles. Le rôle du centre sera aussi d'orienter le malade vers la méthode la plus appropriée à le soulager. Le bon sens nous dit que pour lutter contre une maladie ou une faiblesse quelconque de l'être humain, il est nécessaire de combattre le mal à la racine par des moyens concrets, non-agressifs mais efficaces. Nous croyons aux moyens thérapeutiques que peuvent nous offrir les plantes. La nature regorge de trésors innombrables, encore non explorés au niveau scientifique. Il est temps d'allier les forces de la nature au savoir médical. Sachant que Lauviah offre un complément à la médecine traditionnelle et non une substitution à celle-ci. Il y a du bon et du mauvais en toute chose. Mais, il faut rester bienveillant en matière de santé, c'est pourquoi Lauviah collabore et respecte la médecine traditionnelle et s'interdit de la combattre, nous avons tous à apprendre de la différence : c'est la richesse principale de notre société.

Magnétisme – Relaxation

Le Magnétisme :
"Le docteur qui sait et le guérisseur qui peut réussiraient des merveilles..." Maurice DUPONT
"Le magnétisme a fait ses preuves, on ne peut plus nier son existence..." Germaine et Roger GUILLARD
"Il n'y a pas de Miracle, il y a seulement mon fluide..." Léon ALALOUF
"Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir" René-Paul VINCON

COMMENT DEFINIR LE MAGNETISME :

Le magnétisme est tout d’abord un mot courant de notre langue qui s’applique aux propriétés des divers métaux aimantés ou encore au champ magnétique se propageant au niveau de la surface du globe terrestre. Jusqu’ici rien de nouveau, nous sommes en terrain connu et nul ne pensera à constater ces grandes vérités bien assises…Mais sous ce même vocable se cache une autre force, bien moins connue et souvent contestée. Cette force puissante est présente en chaque être humain et probablement aussi chez certains animaux comme le chien et le chat…Certaines personnes rayonnent peu ou pratiquement pas ; d’autres, à l’inverse possèdent un magnétisme naturel bien au-dessus de la moyenne. Le magnétisme naturel élevé est donc ce que l’on peut appeler un "don" et comme tout don, il peut et doit être cultivé, amplifié et surtout « domestiqué » par celui ou celle qui voudra s’en servir pour soulager son prochain.

HISTORIQUE ET PERSONNALITES :

Il est avant tout une méthode de soins qui permet de guérir un grand nombre d’affections bénignes mais également de soulager, voir de guérir certains maux qui résistent bien souvent aux traitements habituels. Cette action réelle du magnétisme humain n’est pas encore une science exacte, dans le sens où beaucoup de paramètres sont encore inconnus de nos jours. Le magnétisme curatif n’est ni une mode passagère, ni une technique récente sortie de l’imagination d’un de nos contemporains. On retrouve l’imposition des mains dans des récits très anciens ; Jésus-Christ et les prêtres Egyptiens guérissaient déjà avec leurs mains. Un célèbre empereur romain, Vespasien, était doué d’une puissance magnétique incontestable. De son véritable nom Titus Flavius Vespasianus, il régna de 69 à 79, année de sa mort. Vespasien se servait couramment de son pouvoir pour soulager et guérir ses sujets. Un auteur romain du nom de Tacite rapporte la guérison par l’empereur de 2 hommes : l’un presque aveugle et l’autre paralysé d’une main, devant une foule de personnes, dont des médecins. Le premier qui fit réellement connaître le magnétisme curatif en France fut…un médecin : Franz Anton Mesmer, qui vécut de 1734 à 1815 et qui fit grand bruit à son époque. Il fonda la théorie du magnétisme animal ou mesmérisme et combattit toute sa vie contre la toute puissante Académie de médecine qui ne voulait pas reconnaître la réalité de ses théories.

Mesmer soignait par imposition des mains, comme tous les magnétiseurs, mais il pouvait également traiter les malades par la seule force magnétique de son regard. Il inventa également des appareils qui permettaient de traiter un nombre important de malades dans des cuves spéciales (les « banquets » de Mesmer). Ces appareils se trouvaient dans des salons fréquentés par la haute société de l’époque. Mesmer était diplômé de la faculté de médecine de Vienne et passa son doctorat en théologie à l’âge de 16 ans !!! Mesmer comptait de nombreux disciples et ce fut l’un d’entre eux, le marquis Armand de Puységur (1751-1825), qui découvrit un jour, au cours d’une séance de magnétisme, la réalité et les possibilités du sommeil hypnotique qui peut parfois survenir au cours d’une séance de magnétisme curatif. Le marquis fit de nombreuses expériences sur les plantes de son jardin et sur pratiquement tout ce qui lui passait entre les mains. Ensuite, un certain J.-P.-F. Deleuze disciple du marquis, qui était bibliothécaire au Muséum d’histoire naturelle, fut le premier à préciser la relation entre l’action physique et l’influence psychique du magnétiseur. Vint par la suite Charles Lafontaine qui se mit en relation avec un hypnotiseur anglais. Il rendit même visite au pape Pie IX qui l’encouragea à poursuivre son action. Ce fut la première fois que l’église voyait favorablement le magnétisme, qu’elle avait jusque là considéré comme une force démoniaque et malfaisante. Avec Hector Durville, le magnétisme entre à l’Université de France avec L’Ecole pratique du magnétisme. Il rédigea de nombreux ouvrages sur le magnétisme curatif. Puis Gaston Durville, un neveu d’Hector, médecin, photographia les effluves issues du corps humain et fit des recherches sur « l’effet Kirlian ». Le docteur Encausse (1865-1916), alias Papus, fit ressortir les liens entre l’esprit et le corps humain. Paul-Clément Jabot (1865-1962) étudia lui, des domaines aussi variés que l’astrologie, la morphologie, la graphologie, la chiromancie, la psychologie et naturellement, le magnétisme et l’hypnose. Cet autodidacte fut une véritable encyclopédie et laissa une œuvre écrite tout à fait impressionnante !

LE MAGNETISME CURATIF :

Définir le magnétisme est à la fois facile et terriblement compliqué. Il est en effet aisé de décrire l’action mécanique du magnétiseur, car elle se limite à une succession de passes effectuées avec les mains. Ces passes se font sur un endroit du corps atteint d’une affection quelconque ou à proximité des zones malades. Certains magnétiseurs se servent également de supports tels que: coton, papier, tissus… chargé magnétiquement afin que ces différentes matières agissent en dehors de la présence des patients. Ils servent surtout au traitement des malades à distance ou pour prolonger l’action après la séance directe. Les théories tentant d’expliquer le magnétisme sont nombreuses et les avis très partagés, certains praticiens qui attribuent leur pouvoir de guérison aux forces cosmiques, aux courants magnétiques, terrestres ou célestes. D’autres ne jurent que par leur pouvoir de concentration ou leur mode de vie ascétique, certains parlent de Dieu… Le succès d’un bon magnétiseur passera par un désir profond de soulager, voire de guérir. Le magnétiseur est un guérisseur qui n’a rien à voir avec les sciences divinatoires, la sorcellerie ou les puissances occultes. Il est avant tout un humain qui met un don au service d’autres êtres humains qui souffrent. Il en ressort que le corps humain, très bon conducteur électrique est capable de se « brancher » sur les forces cosmiques et telluriques. Une bonne concentration de la part du magnétiseur permettrait en quelque sorte d’accumuler ses forces, de les développer et de les faire ressurgir au moment voulu. Notre corps produit sa propre énergie de la même façon que le font tous les êtres vivants : humains, végétaux, animaux, et minéraux. Il est composé d’atomes en quantités incalculables qui gravitent constamment à des vitesses prodigieuses. Il n’est donc pas sot de croire que ces mouvements peuvent engendrer à l’intérieur du corps, une force où pourrait se trouver l’origine de la puissance magnétique curative humaine. Nous avons en nous une sorte de force comparable à un rayonnement pouvant s’assimiler à celui de certains minéraux comme le cobalt ou encore l’uranium.

LE RAYONNEMENT HUMAIN :

Il reste une grande part d’inconnu dans l’origine réelle de la puissance magnétique. Nous avons toutefois de réelles certitudes : le rayonnement des mains, par exemple, a été photographié, il y a de nombreuses années par Hector Durville. On peut obtenir ces photographies en posant une main sur un papier photographique, dans une obscurité totale. Après le développement, on constate que les doigts « rayonnent » : des lignes partent des extrémités des doigts et dessinent des courbes à la manière de la limaille de fer soumise à l’action d’un aimant. La longueur varie selon l’état de santé physique, l’état de fatigue ou psychique du sujet. Si on veut aller encore plus loin, on pourra établir un rapport entre cet effet Kirlian et la présence de l‘aura autour du corps humain. Le magnétisme curatif est comme une méthode naturelle de soin tel la phytothérapie, l’homéopathie…, et non une spécialité « ésotérique ». Le magnétisme a un effet bénéfique sur les humains, les animaux et les plantes.

% DE REUISSITE PAR PATHOLOGIE

Nous vous faisons part des statistiques établies par un magnétiseur X fort connu, ayant publié ses résultats personnels, pour diverses affections. Il a établi les pourcentages de réussite suivants : Brûlures : 90% Lumbagos : 95% Courbatures : 80% Sciatiques : 90% Eczéma : 90% Ulcères : 80% Insomnies : 90% Zonas : 95% Problèmes digestifs : 85% Nervosité : 80% Problèmes intestinaux : 80% Migraines : 90% Surmenage : 85% Verrues : 90% Sachant que ces médecines complémentaires sont en voie d’évolution constante puisque la médecine actuelle n’a parfois plus aucun recours pour guérir certains maux. Le magnétisme est en plein développement dans certains pays, il cohabite bien avec les traitements de la médecine générale actuelle, vu qu’il n’a aucun effet néfaste secondaire. Pour remettre le psychisme en harmonie avec son corps, une solution naturelle : le Magnétisme. Vous souffrez d’une pathologie quelconque et vous souhaitez faire des soins par magnétisme, cliquez sur "Services et Produits".

Vous êtes nombreux à souffrir des phénomènes dits psychosomatiques principalement liés au stress de la vie quotidienne. De nombreux éléments de votre environnement amèneront vers une aggravation de ces phénomènes gênants qui se traduisent par de la fatigue, des angoisses, des tensions nerveuses, mal de dos, migraines, courbatures, mauvaise digestion, maux de ventre, énervement…Vous n’arrivez plus à vous détendre correctement, votre sommeil n’est pas de tout repos, et votre corps a perdu de son tonus. La méditation, vous avez essayé, c’est trop dur pour vous, il faut se concentrer, faire le vide, respecter des respirations lentes, faire de la visualisation, …trop d’efforts pour peu de résultats car pour trouver une heure de silence, c’est impossible il y a toujours votre conjoint qui vous appelle dans ces moments-là, un enfant qui pleure, le chat qui miaule !!! Il est dur de trouver un instant pour prendre soin de soi chez soi ! Aussi, nous vous proposons d’autres solutions : La relaxation Il existe des méthodes douces de relaxation tel que l’autohypnose, mais il faut connaître des adresses sérieuses. Il existe de bon hypnotiseur notamment dans les cliniques ou centres hospitaliers. Nous déconseillons fortement les personnes pratiquant cette méthode et n’ayant pas de diplôme de doctorat à la base. Un bon suivi psychologique s’impose même si l’hypnose n’a pas d’effets secondaires. Il existe de nombreuses solutions pour soulager les maux dus au stress. Au centre Lauviah, nous pratiquons la relaxation par massage à base d’huiles essentielles et surtout par l’utilisation de la bioénergie. Nous conseillons aussi d’après votre personnalité, la thérapie qui sera la mieux adaptée à votre problème. Nous possédons tous une sensibilité et une physionomie différente, Lauviah en tient compte vous n’êtes pas un numéro, mais une personne à part entière.

QU’EST-CE QUE LA BIOENERGIE OU LA THEORIE DES CORPS :

La tradition décrit, voire dissèque l’entité complexe que représente l’être humain en différents corps : Le corps physique (Matériel) : Corps Physiologique matériel. Le corps fluidique : Plan psychique absolu (Esprit), Transcendance et Identification. Le corps éthérique : Mental supérieur : Ego, conscience du moi, intelligence, volonté, réflexion. Le corps énergétique (subtil) : Corps pranique, énergétique et vital. Le corps astral : Mental inférieur, instincts, désirs, sensations, émotions. Le corps spirituel (corps animique) : Inconscient collectif, supra conscience, intuition.

Ces nuances imperceptibles d’ailleurs sont d’innombrables arcanes ( les plus profonds secrets théoriques et pratiques dans chaque branche de l’occultisme.) et cette complexe entité de l’humain peut être expliquée d’une manière plus simple. L’homme est constitué de 3 éléments fondamentaux : l’âme ou l’esprit, principe intelligent et éternel, le corps, enveloppe matérielle destructible, le périsprit, corps fluidique complet, élément intermédiaire qui participe à la fois dans le corps et l’esprit. Contrairement au corps charnel qui sera détruit à la mort, le périsprit ou corps fluidique est une enveloppe légère et indestructible qui unit l’âme au corps. Il ne se modifie pas matériellement, il représente la physionomie spirituelle de l’être. Il porte en lui les mêmes éléments fluidiques que ceux de notre corps, organes fluidiques par canaux desquels s’opère la guérison spirituelle. Les empreintes fluidiques insoupçonnées que gardent certains amputés : ces douleurs dites du « membre fantôme », prouvent la présence de ce périsprit. Le périsprit précède la vie et survit à la mort, car au moment de la mort, l’âme abandonne son enveloppe corporelle détruite, pour ne conserver que le périsprit. La théorie des corps subtils (les chakras), est selon l’ésotérisme occidental l’être humain pris dans sa totalité et constitué de 7 corps. Entre le plus élevé, le corps Divin, qui a pris la décision de s’incarner, et le corps physique, il existe cinq autres corps qui relaient l’énergie et l’organisent pour que tous les niveaux fonctionnent.

L’harmonisation énergétique :

Cette énergie concentrée, structurée et en évolution, demande un équilibre personnel qui peut se faire par l’ouverture au monde transcendantal à travers : la prière, la méditation, et les techniques d’activation énergétique : chromothérapie, acupuncture, l’énergie des minéraux.

Qu'est-ce que : les chakras ? Pour la pensée Hindoue, le pouvoir universel se concentre dans notre corps dans ces 7 centres énergétiques. A partir de ceux-là, il se répand dans tout l’organisme. Chaque chakra possède une fonction spécifique : Le Centre coronal : Siège de la conscience supérieure Le Centre frontal : conscience et sagesse (appelé aussi le 3ème œil) Le Centre laryngé : régule le son et l’énergie créative. Le Centre cardiaque : Equilibre de la force vitale et de la conscience du groupe Le Centre Solaire : régulateur des émotions et du corps astral. Le Centre sacré : énergie animale, organes génitaux. Le Centre de base ou racine : Concentre les énergies organiques. Chaque chakra peut s’ouvrir et s’activer moyennant diverses techniques. La nouvelle conception holistique de la médecine recherche les altérations dans les différents niveaux énergiques du corps et de l’esprit, qui seraient responsables de ce déséquilibre et essaye de trouver la manière de les normaliser par des moyens non-agressifs. Dans cette recherche on est en train de commencer à redécouvrir les techniques de maniement des niveaux et des champs d’énergie. Le parfait bien-être physique, mental et spirituel, n’est pas un état auquel on parvient uniquement en essayant de le réparer à l’aide de techniques conventionnelles, vibratoires, naturelles ou d’un autre type. L’art de guérir commence avec l’art de vivre : Soins du corps, de l’esprit, de l’environnement et de l’alimentation !

video-play-icon
Hqdefault

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.